mardi 21 mars 2017

Pyjami pyjama

J'ai toujours adoré avoir de beaux pyjama. Je trouve que cela représente le luxe absolu. Personne ne le voit, ne le sait, c'est juste pour les proches. A fortiori, j'aime aussi que mes enfants aient des pyjamas mignons pour aller dormir. On dort mieux avec du molleton, les rêves sont plus doux entourés dans une étoffe moelleuse.

J'ai acheté des tissus chez https://dresowka.pl. J'ai pris un petit risque. C'est un site polonais que je ne connais pas mais dont j'ai entendu beaucoup de bien. C'est un peu le challenge car on a le choix entre anglais, allemand et polonais! Mais bon avec un peu de bonne volonté, on finit par s'y retrouver. Moi j'ai choisi "Deutsch" car je suis "surentrainée" (LOL) avec toutes mes lectures Burda et Ottobre que je ne trouvais au départ qu'en allemand, ici au Grand Duché de Luxembourg... Les prix sont très avantageux, j'en ai été bien étonnée: La livraison a été ultra rapide et une fois le colis à la maison, j'ai été surprise positivement de la qualité. Mention pas mal du tout! On y retournera. Petit bémol, il n'y a pas un choix infini mais au niveau des sweats, jersey, molletons et autres articles du genre, c'est l'abondance. 

J'ai choisi pour le bas un modèle éprouvé : bas de jogging. (n°21 1/2016 de chez Ottobre).
Et pour le haut, c'est le n°16 du 1/2017 de chez Ottobre.

J'ai fait quelques petites modifications dont l'ajout de manchettes en bord côte, le col, ... comme d'habitude, il faut que j'y mette ma patte... je ne peux pas m'en empêcher.

Voici le résultat : 





Pour le pantalon j'ai fait un rappel au niveau des poches. L'intérieur est dans le même tissu que le corps de la blouse. Normalement, la ceinture n'est pas montée de cette manière mais pour un pyjama, j'aime bien mettre un bord côte.



Donc ici pour la blouse, il y a un bord côte pour le col, des manchettes en plus et dans le bas un bord côte aussi.


Et voici un gros plan du tissu polonais. Ce sont d'adorables petits pandas qui ont eu beaucoup de succès auprès de mon 6 ans!







dimanche 5 mars 2017

Un peu après la guerre... des moufles presqu'au printemps

En février, nous sommes partis aux sports d'hiver. Nous aimons beaucoup cela et le faisons depuis des années. J'ai donc une vieille paire de moufles qui nous accompagne depuis des années. J'ai aussi quelques paires de gants mais ce sont les moufles que je préfère car c'est avec cela que l'on a le moins froid. Et quand bien même il y aurait des températures très négatives, on y met des sous-gants et l'affaire est faite.

Bref mes vieilles moufles commençaient à accuser le poids des ans. Le tissu technique craquelait, trouait. J'ai failli les mettre à la poubelle et puis une idée à germé dans mon cerveau de couturière. Je vais récupérer toutes les petites pièces sympa et puis m'en fabriquer des nouveaux et utiliser toutes ces pièces techniques. 

J'ai beaucoup cherché sur internet un patron gratuit pour des moufles mais je n'ai pas trouvé. J'en ai trouvé un payant mais comme je partage beaucoup mon travail, j'aime bien trouver des patrons pdf gratuits. Ben non, rien vu... Alors je me suis dit que j'allais le dessiner moi-même. Pas évident! J'ai un peu chipoté mais une fois l'idée aboutie, j'ai pu mettre à exécution mes plans.

J'ai beaucoup réfléchi à ce qui pouvait donner un résultat à l'allure "je sors d'une boutique". Les moufles sorties d'usines ont souvent plein de surpiqures, du passepoil, des sangles, des attaches. J'ai donc déniché des restes de tissus, d'élastique, de passepoils, .... Et hop au boulot.

Il n'est pas facile de faire tout cela parce que ce sont de petites pièces et il faut être très soigneux et méticuleux. Il y a aussi des endroits avec beaucoup d'épaisseurs. Ma machine a parfois essayé de me faire comprendre qu'il y a des limites à sa bonne volonté.

Ben voilà le résultat (avec le patron en prime!). Il suffit d'imprimer en cherchant l'échelle correcte sachant qu'un carreau fait un cm de long. Petit détail qui a son importance aussi ... je mets du taille 10 ans en matière de moufles... alors il faudra sûrement agrandir... Si un jour je me sens inspirée, je remettrai tout cela au propre dans un pdf... Affaire à suivre.



 














jeudi 2 mars 2017

Asphalt & Concrete

Les t shirts de mon fils finissent toujours par être trop courts ou alors ce sont les manches qui lui arrivent au dessus du poignet. C'est un petit haricot tout fin... Donc allez au boulot, opération T Shirt.

J'ai choisi le modèle Asphalt & Concrete du magazine Ottobre 1/2017. La coupe globale est assez standard mais il y a quelques petits détails qui "font que". J'aime beaucoup toutes les surpiqures que l'on retrouve entre autres sur les manches. Je n'ai pas fait la poche car je voulais mettre des appliqués. Il faut que le T Shirt "plaise". Ce n'est pas évident de faire plaisir à un coquin de 6 ans, presque 7! Avec des thermocollants sur le thème voiture, on ne peut pas se tromper.


J'ai récupéré quelques restes de tissus car en taille 134, ce sont des petits métrages qui sont demandés. Et hop, un T shirt. Bon comme il y avait beaucoup de surpiqures à faire et que celles-ci devaient être irréprochables car visibles, je les ai faites avec ma Babylock Desire 3. Cela veut dire que j'ai enfilé et réenfilé plusieurs fois pour passer de recouvreuse à surjeteuse et inversement. Ma success C4 n'est pas assez fiable. Elle fait du bon boulot en règle générale mais saute parfois un point et ça, je n'en veux pas car ici on utilise l'envers du point! Et sur l'envers, un point sauté se voit très fort. Donc tout cela signifie que j'y ai passé l'après midi... Mais quel bonheur!

Et voici le tout en images.











dimanche 12 février 2017

Raw Edge Details ... pour Pitchounet

J'ai beaucoup moins de temps pour coudre ces derniers temps. Mon métier de prof. (oui il en faut bien qui se dévouent pour garder vos gosses toute la journée) est très prenant. Celui qui dit du mal de notre communauté sera exclu, banni à vie de ma blogosphère. Et puis les enfants, les miens, ça ne fait pas qu'essayer les vêtements que je leurs couds... il y a les devoirs et tout le reste...

Mon chaton de 6 ans presque 7 (ouille je vieillis) grandit, grandit en ce moment. Les T-shirts de l'an passé commencent à être trop petits. Ce sont souvent les manches qui le trahissent. Déjà à la base, je lui fais toujours des manches plus longues (4-5 cm en général, non cet enfant n'est pas un singe, enfin si un peu...) et comme il est très mince, c'est ce qui se remarque en premier.

C'est comme à mon habitude, le magazine Ottobre qui a été source d'inspiration. J'ai trouvé le modèle n°16 (Raw Edge Details) très à mon goût. Je n'avais jamais essayé, osé les bords à cru. Je ne sais pas pourquoi mais je craignais que les finitions en pâtissent. Et bien non, en étant soigneux, méthodique, en mesurant et en repassant, tout se passe bien.



J'ai (un peu) adapté le modèle, comme toujours ou presque... J'ai fait des manches "doubles" donnant l'impression que l'on a passé le T shirt au dessus d'un autre. Pour cela, j'ai simplement coupé deux manches, une courte et une longue. J'ai assemblé l'avant et l'arrière du T Shirt aux épaules mais aussi sur les côtés. J'ai assemblé les 4 manches sur leur longueur. Et enfin, j'ai glissé la manche longue dans  la manche courte et j'ai assemblé le tout au corp du T shirt. Attention à ne pas se tromper de sens sinon on se retrouve avec une manche courte sous la longue... c'est pas l'effet recherché!


Pour le bas, j'ai fait une finition avec un bord à cru. J'ai coupé une fine bande de tissu (4 cm) correspondant au tour du bas du T Shirt. Il est placé endroit contre endroit sur le bas du vêtement. Le tout est rentré vers l'intérieur et cousu à la recouvreuse.


Pour le col, c'est un peu le même principe. J'ai coupé une bande de 4cm de large que l'on plie envers contre envers. Une autre bande de 3cm vient se placer à l'arrière de la première bande. On fixe le tout avec la surjeteuse. Les épaisseurs sont un obstacle et il y a d'ailleurs eu un endroit qui en a souffert et est un peu moins net qu'ailleurs...


Un T Shirt sans flex n'est pas un T Shirt Coxinelle... J'ai réalisé un petit motif maison et 100% dans le thème pour celui qui connaît mon pitchou.
Il peut être téléchargé ici. Attention, c'est du multicouche, c'est un petit peu plus dur mais le jeu en vaut la chandelle...

dimanche 22 janvier 2017

Un, deux, trois mini mini mini Sam'

Je m'étais confectionné, cet été, un sac besace (Mon sac Besace). Je le souhaitais pratique, solide, passe partout. Je voulais pouvoir l'emporter en vacances, ne pas stresser s'il devait être posé sur le sable, ne pas craindre une main indélicate de pickpocket, ne pas être trop petit, pas trop grand non plus, joli si possible,...



J'avais repéré un patron gratuit sur internet et je m'étais collée à la tâche (cf. article précédent voir plus haut). Petites modifications d'usage et quelques mètres de coutures plus loin, j'avais ma besace. Ce sac m'a beaucoup plu, je m'en suis servie quasiment tout l'été. Il a bien répondu à mon besoin. Il m'a accompagnée à la plage, à la piscine en plein air, en vélo, ... partout quoi!

C'est un sac très pratique pour des vacances ou autres. On peut y glisser une bouteille d'eau, des chewing gums, des petits jouets pour faire patienter les enfants. On peut y mettre une tablette, ... Mais pour le quotidien, il est trop ... pas assez ... il est quoi au fait ? Il fait la même taille qu'un très beau sac que je possède et qui m'a été offert. Donc en dehors des moments où j'ai besoin de quelque chose qui peut être maltraité, ben il arrive en deuze (et puis aussi j'adore coudre tout et n'importe quoi donc j'ai cherché une excuse). Donc donc donc j'ai vu un autre patron pdf gratuit sur internet : Mini Sam. On le trouve ici.

Ce Mini Sam, j'en ai réalisé une première version en simili cuir. Le coupon avait été acheté, au marché aux tissus, pour faire une veste que je destinais à mon fils (Une veste de Mec!). Le sac est doublé en coton. Je l'ai déjà beaucoup utilisé. Il m'a tellement plus que j'en ai refait un autre pour ma maman. Cette fois, plus ambitieuse, j'avais choisi une pièce de vrai cuir, rien de moins. Le montage s'est avéré plus compliqué car le cuir, c'est tout une technique mais le résultat final était satisfaisant et le cadeau a, m'a-t-il semblé, plu. J'ai donc recommencé pour moi, dans le même cuir.

Voici ma première version en simili. La dernière photo montre le sac avec mon portefeuille de manière à pouvoir donner une idée de la taille.








La deuxième version est partie... voici alors la troisième qui lui ressemble beaucoup. Comme je n'avais plus assez de cuir, j'ai fait la sangle en coton. Elle fait le tour du sac. Je crois que c'est plus solide et poser comme cela était plus facile. A faire attention, le fait d'assembler du coton à du cuir c'est poser quelque chose de rigide sur du souple. J'ai failli me faire avoir et faire des fronces.






La confection dans un tissu standard est vraiment très facile. Dans un simili, c'est ok, on s'en sort. Dans du cuir, les épaisseurs s'accumulant, il y a des techniques à connaître (j'ai encore à apprendre) mais à force de persévérance, on y arrive. Mais je sens que mes limites sont ici, pour un modèle plus élaboré, je dois encore progresser..

Le résultat est très sympathique. Ok ce n'est pas un Longchamps mais il me plaît quand même. Il fait son effet. C'est un objet que l'on peut sans crainte, offrir. Ca ne fait pas trop bricolage collier de nouilles...

A quoi sert-il ? Et bien après tests in situ, je l'empoigne souvent quand je vais "juste" à la boucherie, faire une petite course. Je m'en sers aussi quand je veux ne prendre que le strict minimum pour ne pas m'encombrer ou tenter des hypothétiques voleurs. Il est sollicité aussi si j'ai déjà un autre sac comme celui que j'utilise pour aller à l'école. En fait, je le prends vraiment beaucoup. 

Et la première version ??? Et bien c'est ma fille qui l'utilise du coup et elle en est très contente aussi. Rien de se crée, rien ne se perd!

mardi 17 janvier 2017

Renne et Nora pour un sweat.

Je suis allée au marché aux tissus de Luxembourg il y a quelques temps et j'avais déniché un tissu de sweat/jersey dans un gris chiné que je trouvais vraiment à mon goût. Même ma fille de 11 ans l'a jugé apte à lui convenir. Mais non, c'est le mien.

A l'occasion du Black Friday, il y avait les frais de port offerts sur les commandes de magazines Ottobre. Je m'était fait plaisir en en commandant deux dont le 5/2010. Il y a quelques très jolis modèles dans cette édition et les n° 1 et 4 allaient dans le sens de ce que souhaitais concevoir. Ces modèles sont prévus pour être réalisés en jersey pas trop épais. Le mien l'était beaucoup plus. Un tissu sweat qui colle au corps, ce n'est pas joli du tout. J'ai donc élargi un peu le modèle au niveau du ventre et aussi au niveau de la poitrine. Pour cela j'ai fait le même tracé pour l'emmanchure mais en le recopiant de travers, soit 2 cm plus loin pour plus d'aisance (dessus identique mais le bas décalé).

J'ai ajouté un bord en bas car j'ai remarqué que ce genre de coupe me sied en général. Du coup, j'ai raccourci le torse de quelques cm en longueur.

Pour les manches, j'ai opté pour le modèle n°4 mais à refaire, je ferais le 1 car ce sont peut-être un peu trop de fronces pour moi.  

Pour agrémenter et en m'inspirant cette fois du modèle n°1, j'ai fait deux petites "rosaces" en tissus sur lesquelles j'ai fixé un strass acheté chez Veritas (si tu es belge tu connais).

Voici donc la réalisation.


Les deux petites "rosaces". Ultra simple à faire. Prendre un rectangle de tissu, le coudre endroit sur endroit pour le fermer sur le petit côté. Le retourner. On obtient comme un bracelet. Plier en deux cette fois envers contre envers. On obtient un plus petit bracelet. Coudre le bord libre pour le maintenir en place puis le froncer. Avec quelques point, fixer l'ensemble.


Donc voici le bas des manches. C'est un peu beaucoup de fronces pour moi. C'est joli quand même mais à refaire, je ferais plus étroit.


Le bord ajouté dans le bas.


J'ai surpiqué le col. Ce n'était pas demandé mais je trouvais que ça rendrait mieux. Il ne faut pas oublier que ce modèle était prévu pour un jersey plus fin et donc surpiquer ne s'impose certainement pas.


Et voici le dos.


C'est un modèle qui me plaît beaucoup. Avec les modifications, il correspond tout à fait à mes attentes et à ma morphologie. Je planche sur une idée de le refaire mais avec une variante car c'est un modèle très particulier et le refaire tel quel n'apporterait pas grand chose.